Soyeux heureux, c’est un ordre

Par défaut

Dans son dernier numéro, le magazine « Pour la Science » nous livre une passionnante tribune de Marina Maestrutti (maître de conférences en sociologie à Paris 1  et membre du Centre d’études des techniques, des connaissances, des pratiques), sur le transhumanisme (évolution de l’homme par la technologie), titré : « L’amélioration morale selon les transhumanistes : attention danger ! »

Dans ce papier, l’auteur explique que des branches du transhumanisme seraient favorables à la modification artificielle du sens de l’altruisme et du justice chez les humains afin de favoriser la vie en collectivité ou la volonté de protéger l’environnement. Si l’intention peut être discutée, quid de la liberté et du libre arbitre?


 

 © 1984/ Umbrella-Rosenblum Films Production

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s