La première interface cerveau-machine ?

Par défaut

Après les implants neuronaux greffés sur les rats de nos amis suisses, des chercheurs du M.I.T. ont révélé une nouvelle fibre, de la grosseur d’un cheveux, censée reproduire les caractéristiques des tissus neuronaux. Elle pourrait donc être placée dans les tissus nerveux d’un hôte sans créer de rejet.

Cette fibre permettrait de suivre l’activité du cerveau tout en lui envoyant des signaux optiques et/ou des médicaments. Grâce à l’optogénétique*, les chercheurs pourront donc titiller des zones du cerveau par la lumière et mesurer ses réactions en temps réel .

*Optogénétique : combinaison du génie génétique et de l’optique, cette méthode permet de rendre des neurones sensibles à la lumière afin de les stimuler. Une des utilités pourrait être de cartographier l’ensemble du réseau neuronal.

 

 

2 réflexions sur “La première interface cerveau-machine ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s