Différences, technologies, morale… Les bonnes questions des super-héros

Vidéo

J’adore l’univers de Marvel. En premier lieu parce que j’aimerais posséder des griffes rétractiles comme Wolverine, un exosquelette en acier comme Colossus, maîtriser les pouvoirs psychiques de Charles Xavier… ou ne rien prendre au sérieux comme Deadpool. Ceci dit, j’aime aussi Marvel ou DC Comics parce que les bandes-dessinées et, de plus en plus, les longs-métrages qui en sont issus, posent de vraies bonnes questions sur la politique, la société, la science…

Prenons, ci-dessus, l’exemple de la bande-annonce du redémarrage au cinéma (le reboot) des « Quatre fantastiques »… un chantier nécessaire après le loupé des deux premiers opus. Sybilline, cette mise-en-bouche semble aborder une question simple mais intéressante : celle des conséquences à assumer quand on s’engage dans des recherches scientifiques. Cet enjeu est d’autant plus primordial aujourd’hui, alors le principe de précaution rend toute recherche nouvelle quasi-impossible.

Au fil des aventures des super-héros et super-vilains des comics, de nombreuses autres interrogations peuvent être identifiées. Pour en citer quelques-unes : Wonder Woman ou Emma Frost interrogent régulièrement sur la place de la femme dans des milieux hyper masculins. Les mutants, membres des X-men ou ceux du camp de Magneto, luttent pour le droit à la différence. Ultron, Vision, Cloc (sur l’image ci-dessous), Jarvis donnent des visions originales – plus ou moins terrifiante – de l’intelligence artificielle (un sujet qui comme vous le savez nous tient a cœur).

Sentry et Cloc

Parfois, nous touchons à des thématiques éloignées de la technologie, du combat ou de la surpuissance liées aux univers comics pour se pencher sur des questionnement de sociétés très contemporains. Red Richards, Captain America ou Iron Man se battent dans Civil War sur  la légitimité du Patriot Act après les attentats du 11 septembre. Le Shield (la CIA/FBI/NSA/SWAT version Marvel) et son chef, Nick Fury, posent systématiquement la question de savoir si la fin justifie les moyens… et semblent répondre souvent « oui ».

Dans un épisode récent, Marvel prenait une position clairement en faveur du mariage homosexuel en organisant l’union de North Star et de son partenaire Kyle Jinadu (image ci-dessous). De nombreux autres personnages ont fait montre de leur homosexualité ou bisexualité comme Daken, le fils de Wolverine ou Batwoman.

astonishingxmen_51_cover

A mon sens, un des sujets les plus fascinants est celui de la folie et de sa place dans nos sociétés modernes. Emblématique de  cette question : Batman et son ennemi juré « le Joker ». Ces deux personnages sont aussi dingue l’un que l’autre… et la frontière entre l’un et l’autre n’est souvent pas bien épaisse. Combien de fois Batman se surprend à se sentir « bien » dans l’hôpital psychiatrique d’Arkham où sont enfermés tous ses adversaires récurrents…

D’une autre manière, Hulk et Sentry sont des personnages parmi les plus puissants de l’univers (et je suis prêt à débattre de ce point !) mais l’accroissement de leurs pouvoirs s’accompagne d’une perte de contrôle, dont les conséquences sont souvent funestes.

Un autre sujet largement traité dans les BD de superhéros est celui du deuil. Batman pleure ses parents, Spiderman son oncle et sa petite-amie Gwen Stacy, Superman regrette la disparition de sa planète entière, Magneto n’oubliera jamais la mort de ses parents dans les camps de concentration, Star Lord les gardiens de la Galaxie) a la mort de sa mère pour événement fondateur….

Les comics ont de multiples niveaux de lectures. On peut aimer ou ne pas aimer…. mais on ne peut pas dire que ce sont des histoires bêtes, simplistes ou manichéénnes.
3027168-tumblr_ks3qg0t9pb1qzvw5po1_500

© Marvel

 

2 réflexions sur “Différences, technologies, morale… Les bonnes questions des super-héros

  1. Arnaud

    « (…)Hulk et Sentry sont des personnages parmi les plus puissants de l’univers (et je suis prêt à débattre de ce point !) (…) »
    De l’univers Marvel, peut-être, mais chez DC, Superman les dépasse ! Cela dit, chez Marvel, je me demande si le Phénix Noir, en son temps, n’aurait pas pu les écrabouiller. Le Beyonder aussi. Et Thanos, avec son gant et ses six gemmes de l’Infini. L’Homme-Molécule peut faire à peu près tout, donc il pourrait sans doute les dissoudre… Voire les rendre moins fous en recomposant leurs cerveaux.
    Ah ! Et bien sûr, il ne faut pas sous-estimer Squirrel Girl, elle a vaincu les plus forts vilains de Marvel avec ses écureuils !

    J'aime

    • Ludovic

      Je ne suis vraiment pas, mais alors vraiment pas convaincu, que Superman puisse arréter un Sentry un peu chaud ! Quant à l’homme molécule… j’ai toujours été gêné par ce perso… j’ai un vague souvenir qu’il a battu le Beyonder et l’a éjecté de l’Univers. Il est vraiment trop trop puissant.
      En revanche Sur Squirrel Girl, je suis d’accord, elle est sans doute l’entité la plus puissante du multivers :-).

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s